Jeanne Lanvin au Palais Galliera

lanvin exposition paris

 

Lanvin!!! Je suis plus ou moins liée à cette belle maison.

Quand j’étais en troisième année au Studio Berçot, j’ai fait un stage chez Lanvin, pour assister Alber Elbaz (le Directeur Artistique de Lanvin) et ses stylistes ( Cédric Charlier et Ligia Dias à l’époque). Ce fût à la fois le pire stage de ma vie (du à une ambiance déplorable) et à la fois un merveilleux souvenir.

 

La semaine juste avant le défilé, j’ai eu pour mission d’aller au showroom, assister Alber Elbaz pour les fitting.

Et il y eu dans cette dernière ligne droite, loin du Studio, une ambiance gaie, studieuse et survoltée.

Autant vous dire que l’on ne comptait pas les heures de travail. Collaborer avec l’équipe d’Alexandre de Betak (organisateur des défilés), Babeth Djian (amie et consultante d’Alber Elbaz et de la Maison Lanvin) et rencontrer entre autre Linda Evangelista, Audrey Marnay, Erin Wasson… fut une expérience inoubliable!

 

Chose assez drôle, j’ai retravaillé pour Lanvin au côté de Jean-Hugues de Chatillon et Paolo Roversi  sur la campagne de pub de la collection Printemps/Eté 2005, où j’ai recroisé Albert Elbaz :-)

 

Contrairement à d’autres Maison de Couture, je sais que Lanvin a une grande quantité d’archives datant de l’époque de Jeanne Lanvin. J’étais donc curieuse de voir l’exposition Jeanne Lanvin au Palais Galliera à Paris.

 

 

Dès les premières robes présentées, on plonge dans l’univers de Jeanne Lanvin.

Pour ma part, j’ai particulièrement apprécié la première salle avec les robes à la ligne « tube » inspirées des Arts Déco, avec les géométries en noir et blanc, les rubans, les surpiqûres matelassées.

La robe Diva et ce bleu nuit, cher à la Maison Lanvin (dessin ci-dessous) que l’on pourrait encore porter aujourd’hui tant elle est parfaite et intemporelle.

Puis les magnifiques robes-bijoux « Mille et une nuits » aux couleurs vert absinthe, influencées par l’Orient.

Et les robes inspirées du folklore russe où la robe de paysanne est réinventée en robe de « Princesse des Champs » et où l’on admire la préciosité de la broderie en perles de corail.

La visite s’achève presque. Nous arrivons dans les deux dernière salles où sont exposés les manteaux et les robes du soir.

 

Et là, j’ai une vive admiration pour le manteau du soir (photo n°4) car l’on découvre toute la virtuosité de Jeanne Lanvin et le  savoir-faire de ses ateliers.

 

 

Exposition Jeanne Lanvin au Palais Galliera

Jusqu’au 23 Août 2015

10, Avenue Pierre-1er-de-Serbie, 75116 Paris

Tél : 01 56 52 86 00

 

 

 

 

Lanvin !!! I am more or less related to this beautiful house.

When I was in my third year at Studio Berçot, I did an internship at Lanvin, to attend Alber Elbaz (Artistic Director of Lanvin) and designers (Cédric Charlier and Ligia Dias at the time). It was the worst internship of my life (due to a deplorable atmosphere) and both a wonderful memory.

 

The week just before the show, I had the task of going to the showroom, attending Alber Elbaz for fitting.

And there was in the final straight line, away from the studio, a cheerful, studious and passionated atmosphere.

Both say that we do not count the hours. Working with the team of Alexandre de Betak (show organizer), Babeth Djian (friend and consultant of Alber Elbaz and the Maison Lanvin) and meet among others Linda Evangelista, Audrey Marnay, Erin Wasson was an experience … unforgettable!

 

Pretty funny thing, I reworked for Lanvin alongside Jean-Hugues de Chatillon (Set Designer) and Paolo Roversi on the ad campaign of the Spring / Summer 2005, where I backcrossed Albert Elbaz :-)

 

Unlike other fashion house, Lanvin I know, have a lot of archives dating from the time of Jeanne Lanvin. So I was curious to see Jeanne Lanvin exhibition’s at the Palais Galliera, in Paris.

 

 

From the first dresses presented we plunged into the world of Jeanne Lanvin.

Personally, I enjoyed the first room with the dresses with the line « tube » inspired by Art Deco, with black and white shapes, ribbons and stitching padded.

The Diva dress and this blue so special, dear to the Maison Lanvin (picture below). It is so timeless that we could still wear this dress today.

Then the beautiful jewelry dresses « Arabian Nights » colored in green absinthe, influenced by the Middle East.

And the inspired dresses of Russian folklore, where the peasant dress is reinvented as « Field Princess » dress and where we admire the preciousness of coral beads embroidery.

The visit almost ending. We arrive in the last two rooms where the coats and evening dresses are showed.

 

And there, I have a great admiration for the evening coat (photo No. 4) because we discover the virtuosity of Jeanne Lanvin and know-how of its workshops.

 

 

lanvin expo galliera dessin jeanne lanvin exposition galliera lanvin jeanne lanvin exhibition paris lanvin galliera lanvin exposition galliera lanvin robe noeud jeanne lanvin exhibition lanvin expo lanvin exhibition paris

 

Crédit Photos: ©Pierre Antoine

Crédit Dessins: ©Patrimoine Lanvin

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*