Feedback de mon passage à la Télé

speak up, speak out, be you

Les semaines passent et ne se ressemblent pas. Rappelez-vous mon passage sur BFM TV il y a dix jours, c’était une belle expérience. Totalement inattendu puisque l’on m’a proposé de participer à l’émission à peine 48h avant mon passage en direct. En fait, j’aime bien quand les propositions arrivent comme ça à la dernière minute, je n’ai pas trop le temps de penser et de m’imaginer quoi que ce soit. Ça tombe bien, moi qui suis de nature anxieuse, j’étais plutôt zen et confiante, je connaissais bien mon sujet :) Ce n’est que lorsque je suis arrivée dans la salle d’attente (avant mon passage sur le plateau) où je me suis retrouvée face à Christophe Barbier (qui sortait du plateau) en pleine analyse politique, que j’ai percuté que ça ne rigolait pas du tout. C’est maintenant à mon tour de parler. Micro en place, je m’installe sur le canapé où les présentateurs me rejoignent pour parler des tendances mode femme de l’été 2017. Deux minutes chrono et c’est fini. Place à l’autre invité, Louis Aliot, le compagnon de Marine Le Pen.

Hormis la présence d’invités politiques, ce qui m’a aussi beaucoup impressionné est le fait de voir comment les deux présentateurs travaillent. Il faut être précis, concis, pertinent et aller droit au but dans l’info donnée. Quelques secondes et ça coupe. Puis on entend, « antenne dans 10, 9, 8…. » ils reprennent la parole pour encore quelques secondes, le reportage est lancé puis de nouveau « 5, 4, 3, 2, 1″… Et c’est à nous, nous sommes en direct, il est 7h10 du matin! Quand aux caméras ça va, on ne se rend pas compte que l’on est filmé car elles sont cachées. Bon honnêtement, je n’ai pu me regarder en replay que 2 fois et encore la deuxième fois, je discutais avec quelqu’un en même temps. Pas que cela soit désagréable de me voir visuellement, non, c’est plus m’entendre parler que j’ai du mal. D’ailleurs quand j’y repense je ne me suis jamais senti à l’aise de prendre la parole devant beaucoup de monde. Du plus loin que je m’en souvienne, je redoutais enfant d’avoir à présenter un exposé ou réciter une poésie devant toute la classe. Et même avec les copains et copines, je me suis toujours sentie plus à l’aise de parler en petit comité. Avec 1 ou 2 personnes maximum, sinon j’ai tendance à m’effacer. Je préfère laisser parler les autres de peur de dire un truc débile ou sans intérêt. Le fait de me voir passer à la télé me renvoie à cet aspect de ma personnalité auquel je ne prêtais plus attention (car heureusement ça va quand même mieux que quand j’étais plus jeune) mais qui a refait surfasse en me revoyant en replay.

Et comme je vous le disais dans ce post, rien n’est figé, on peut toujours travailler sur soi (à condition d’en être conscient et de vouloir avancer), la prochaine étape pour moi sera donc de travailler sur la prise de parole en public :) A suivre donc…

Quote : Pinterest  & Photo of me : Irma

 

Suivre:

Comments

    • beaauuuparis
      19 avril 2017 / 11 h 49 min

      Oui, c’était chouette 😉 Merci Deltrey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*