Chanel Paris Salzburg

chanel-metiers-d-art-paris-salzburg-01

 

 

Le défilé Chanel Métier d’art Paris – Salzburg a encore une fois été sublime, exceptionnel et merveilleux… comme tous les défilés Métiers d’art, d’ailleurs!

 

Je suis toujours émerveillée par le travail remarquable et incroyable des artisans brodeurs, plumassiers, orfèvres, bottiers, chapeliers… Le savoir-faire est tellement unique (et les heures de travail sûrement nombreuses) que je n’arrive plus  à voir  la différence entre les défilés Haute-Couture et les Métiers d’Arts.

 

Je vous invite à rentrer dans les coulisses du défilé Chanel Paris Salzburg  à travers quelques photos et vidéos glanées sur le net.

 

 

 

The Chanel Métiers d’art runway Paris – Salzburg has once again been sublime, unique and wonderful … like all the Métiers d’Art show!

 

I am always amazed by the remarkable and amazing work of embroiderers, feather-workers, goldsmiths, shoemakers, hatters … The expertise is so unique (and surely many hours of work) that I can no longer see the difference between the Haute-Couture shows and Metiers d’Art.

 

I invite you to go behind the scenes of Chanel Paris Salzburg show through some pictures and videos gleaned on the net.

 

 

 

chanel-metiers-d-art-paris-salzburg-02 chanel-metiers-d-art-paris-salzburg-03 chanel-metiers-d-art-paris-salzburg-04 chanel-metiers-d-art-paris-salzburg-05

 

Si vous me connaissez un petit peu, vous savez sûrement qu’avant de continuer mes études dans le stylisme, j’ai eu un cursus scolaire orienté dans la couture et notamment dans la Haute-Couture. A 18 ans, j’ai découvert le monde merveilleux des ateliers Haute-Couture. En stage dans l’atelier Flou de Givenchy, à l’époque d’Alexander Mc Queen, j’ai appris, regardé, cousu, décousu et recousu des robes comptabilisant souvent cent heures de travail.

Les petites mains et les artisans des Métiers d’art travaillent main dans la main, dans l’ombre des créateurs et en secret. Vous l’aurez compris, c’est un travail de passionné (et passionnant) où la précision, le savoir-faire et la patience sont les maître mots.

Cette expérience unique m’a marquée à vie et je suis toujours très émue lorsque l’on rend hommage à ces métiers en voie de disparition.

 

Je vous avoue qu’en regardant la deuxième vidéo, je n’ai pu m’empêcher de verser ma petite larme… Un très bel hommage…

 

Pour voir ou revoir mes anciens post sur les coulisses des défilés Chanel, c’est iciici et ici.

 

 

 

If you know me a little, surely you know that before continuing my studies in fashion design, I had a curriculum oriented in sewing and especially in Haute Couture. At 18, I discovered the wonderful world of haute-couture. Internship in the Atelier Flou of Givenchy at the time of Alexander McQueen, I learned, watched, sewn, stitched and unstitched dresses often counting hundred hours of work.

Small hands and crafts artisans working hand in hand, in the shadow of creators and in secret. As you can see, it’s a labor of love (and exciting) where precision, skill and patience are the master words.

This unique experience marked me for life and I am always very touched when we pays tribute to these endangered trades.

 

I admit that looking at the second video, I could not help but shed my little tear … A beautiful tribute …

 

To see my other post on the Chanel backstage shows, it’s here, here and here.

 

 

 

 

 

 

Crédit photos et vidéos: Benoit Peverelli et Chanel

 

4 Commentaires

  1. Shelby
    10 décembre 2014 / 18 h 13 min

    Trop la classe, J’adore !

    • beaauuuparis
      13 décembre 2014 / 9 h 41 min

      Merci Shelby 😉

  2. 12 décembre 2014 / 10 h 16 min

    Je ne connaissais pas ton parcours pour ma part (en tous les cas, pas ton passage par les métiers de la couture). Je trouve ça tellement passionnant ! Pour avoir vu dans des ateliers de maroquinerie des pièces crées, travaillées et fabriquées à la main (par des mains de fées, on peut le dire), je dois avouer que mon regard sur la mode a bien changé.
    Et comme toi, je suis bien triste de voir des métiers aussi formidables disparaître…
    Bises à toi Eve et merci pour ce partage !

    • beaauuuparis
      13 décembre 2014 / 9 h 54 min

      C’est vrai que je ne parle pas beaucoup de mon parcours. Je devrais peut-être en parler un peu plus afin de faire découvrir le monde de la couture et de la mode à ceux qui ne le connaisse pas forcement :-) Cela a du être effectivement passionnant de découvrir les ateliers de maroquineries. Bisous ma belle :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*