TAMARA DE LEMPICKA

Mercredi, Gatsby le Magnifique sera projeté lors de l’inauguration du 66e Festival de CannesAdapté du plus célèbre roman de l’écrivain américain Francis Scott Fitzgerald, le film évoque,  l’effervescence de la fin des années vingt. 
Mais avant de vous en reparler durant toute cette semaine, j’aimerai vous présentez la reine de l’Art Déco.
 
Qui de mieux que la peintre Tamara de Lempicka actuellement exposé à la Pinacothèque de Paris, pour illustrer laristocratie excentrique des années folles.
Sa vie très mondaine et théâtrale est une succession de mises en scène donnant le premier rôle à la modernité et au luxe. 
Pour ma part, ces peintures me font penser à des illustrations de mode, très femme fatale, parfois androgyne, avec des effets de lumière très cinématographique.
 
 
Wednesday, The Great Gatsby will be screened at the opening of the 66th Cannes Film Festival. Adapted from the most famous novel by American writer Francis Scott Fitzgerald the film evokes the excitement of the late twenties.
But before we talk about it during this week, I’d like to present you the queen of Art Deco.
 
Who better than the painter Tamara de Lempicka currently on display at the Pinacothèque de Paris, to illustrate the eccentric aristocracy of the Roaring Twenties.
Her very fashionable and theatrical life is a series of staged giving the lead to modernity and luxury.
For me, her paintings make me think of fashion illustrations, very ‘femme fatale’ sometimes androgynous, with light effects use as in a movie.
portrait-de-madame-allan-abott-tamara-de-lempicka-nana-de-herrera-1928
Portrait de Madame Allan Abott – Portrait de Tamara de Lempicka – Nana de Herrera, 1928

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*